News

Suivez notre actu

Au Sommaire : 

  • Grève dans 4 aéroports allemands : Lufthansa annule 800 vols
  • Air France à + 5,4% en mars malgré la grève, mais la facture du conflit s’alourdit
  • TUI inaugure un Rennes – Palerme
  • EasyJet inaugure son Orly – Berlin
  • Lyon : Transavia inaugure Catane et Palerme, Malaga et Djerba
  • Trafic de Norwegian : +15% en mars

Air France à + 5,4% en mars malgré la grève, mais la facture du conflit s’alourdit

Déplacementspro du 10/04/2017

La publication des résultats de trafic du mois de mars 2018 constitue l’occasion pour le groupe Air France KLM d’annoncer le coût du mouvement : 170 millions pour 7 jours jusqu’ici. Le groupe a cependant maintenu ses positions et affiche une progression de 5,4% du nombre de passagers transportés.
Un chiffre est particulièrement intéressant, celui du coefficient d’occupation, annoncé à +2,7 point (87,3% en otal groupe). Air France KLM annonce également que la recette unitaire hors change (mesurée en siège-kilomètre offert) est “en hausse” par rapport à l’an dernier mais, fidèle à son habitude, n’offre pas plus de précision. Le nombre de passagers transportés est pour le groupe en hausse moyenne de 5,4% avec 8 millions de voyageurs mais la progression atteint 17,2% chez Transavia, toujours en pointe.

 

Grève dans 4 aéroports allemands : Lufthansa annule 800 vols

Air journal du 10/04/2017

Une grève surprise lancée par le syndicat Verdi dans les aéroports de Francfort, Munich, Cologne-Bonn et Brême a forcé la compagnie aérienne Lufthansa à annuler 800 vols ce mardi, soit la moitié des départs prévus. Toutes les compagnies sont affectées par le mouvement mené sur fond de négociations salariales.
Le syndicat Ver.di a appelé les services au sol, services de soutien et une partie des pompiers à la grève ce mardi 10 avril 2018, entre 5h00 et 18h00, afin de faire pression dans le cadre des négociations salariales en cours. Il exige une augmentation des salaires de 6% (ou de 200 euros par mois au minimum) pour environ 2,3 millions d’employés du secteur public en Allemagne. Lufthansa a été contrainte d’annuler la moitié des 1600 vols réguliers programmés, dont 58 vols long-courriers, des annulations « qui devraient toucher environ 90.000 passagers, y compris en France » selon son communiqué.
La compagnie recommande à ses clients de se connecter sur www.lufthansa.com, afin de vérifier le statut de leur vol avant de se rendre à l’aéroport, et de consulter les solutions de remplacement proposées. Les passagers dont les vols ne sont pas touchés par la grève sont invités à se présenter plus tôt à l’aéroport, en raison de temps d’attente qui devraient être allongés. Que leur vol soit annulé ou non, tous les passagers de Lufthansa Group (à l’exception des vols exploités par Swiss International Air Lines) ayant une réservation pour ce mardi 10 avril au départ ou à destination de Francfort et Munich pourront échanger gratuitement leurs billets dans un délai de sept jours. Le trafic sera de retour à la normale mercredi 11 avril.
L’aéroport de Francfort par exemple avertit que « des perturbations majeures et des annulations de vols » sont attendues, les points de contrôle de sécurité pour les Halls A et Z du Terminal 1 en particulier restant fermés pendant la grève. En conséquence, les passagers qui s’enregistrent à FRA pour des vols au départ d’une porte A ou Z « ne pourront pas accéder à la jetée respective » pour prendre à leurs vols, des temps d’attente plus longs à tous les autres points de contrôle de sécurité étant prévus pendant toute la journée. Et des manifestations devraient compliquer l’accès à la plateforme.
Lufthansa n’est bien sûr pas la seule affectée par cette grève : sa low cost Eurowings a annulé plus de 88 vols, Condor a essayé de reprogrammer ses départs à Francfort, TUIfly en a fait de même, et Germania n’annulant pas de vol hier mais prévenant que l’impact de la grève est « imprévisible ».
« Nous ne comprenons pas comment Verdi peut faire subir cette grève aux passagers qui ne sont en rien concernés par ce conflit. Lufthansa n’est pas impliquée dans cette négociation collective, mais malheureusement, nos clients et notre entreprise en subissent les conséquences », a déclaré Bettina Volkens, membre du comité exécutif en charge des ressources humaines et des affaires publiques de la compagnie de Star Alliance. La nature et l’ampleur d’une telle journée de grève est, à l’heure actuelle, « inappropriée et déraisonnable », ajoute Lufthansa selon qui la grève doit être l’ultime recours dans un conflit salarial. « Il est important que la classe politique et les législateurs puissent définir des règles claires concernant les grèves », souligne Bettina Volkens. « Nous regrettons que les plans de voyage de nombreux de nos clients soient affectés par cette grève de Verdi et nous travaillons afin d’en minimiser l’impact, autant que possible ».

TUI inaugure un Rennes – Palerme

Air journal du 10/04/2017

TUI France a inauguré une nouvelle liaison saisonnière entre Rennes et Palerme, sa cinquième au départ de l’aéroport breton.
Du 9 avril au 24 septembre 2018, le voyagiste propose un vol tous les lundis entre Rennes-Bretagne et l’aéroport de Palerme-Falcone Borsellino, opéré par la compagnie aérienne TUI Fly Belgium en Boeing 737-700 de 148 places. Cette nouveauté permet au numéro un mondial du voyage de porter à plus de 8200 le nombre de places proposées à Rennes, où quatre de destinations de vacances sont déjà au programme, soit une augmentation de capacité de plus de 5% par rapport à l’été 2017. En Sicile, plus grande des îles méditerranéennes, TUI France propose un large choix de séjours pour toutes les envies sur toute l’île à partir de 599 € la semaine.
Pour l’été 2018, TUI France monte en puissance au départ de Rennes et propose 8270 sièges répartis sur cinq destinations : Fuerteventura (toute l’année), Malaga à partir du 12/05, Corfou dès le 08/05, Majorque dès le 12/05 et la Sicile donc depuis le 09/04. La grande nouveauté de l’été, c’est aussi que TUI rend accessible son offre clubs Lookéa au départ de Rennes, qui vient compléter les Club Marmara et les Hôtels & Clubs TUI.
Le voyagiste double ainsi son offre d’hôtels et de clubs francophones et internationaux, et donne accès aux habitants de la région rennaise à un total de 120 hôtels et clubs répartis sur les cinq destinations soleil de l’été : 9 clubs Marmara et 9 clubs Lookéa, les clubs 100% francophones, 19 Hôtels & Clubs TUI, les concepts internationaux (Sensimar et RIU) et 83 hôtels.
L’aéroport Rennes Bretagne dessert toute l’année 150 destinations en vols réguliers directs et vols avec escale ; 28 destinations sont desservies en direct, dont 13 en France : Paris-CDG, Lyon, Marseille (HOP!), Strasbourg, Toulouse, Nice, Bastia, Ajaccio, Figari, Bordeaux (avec Air France, HOP!, easyJet, Volotea, Chalair) et 15 en Europe : Amsterdam, Londres-Southend, Londres-City, Southampton, Dublin, Cork, Exeter, Manchester, Barcelone, Palma de Majorque, Madrid, Corfou, Malaga, Fuerteventura et Palerme (avec Air France, Aer Lingus, Flybe, Iberia, TUI Fly Belgium et Vueling). Rennes est également la 9ème plateforme régionale de fret française. En 2017, l’aéroport a accueilli 724.520 passagers et transporté 10.632 tonnes de marchandises. Depuis 2010, la Société d’exploitation des aéroports de Rennes et Dinard, dont VINCI Airports est actionnaire à hauteur de 49% aux côtés de la CCI Ille-et-Vilaine, est concessionnaire des deux aéroports pour une durée de 14 ans et 10 mois.

EasyJet inaugure son Orly – Berlin

Air journal du 10/04/2017

La compagnie aérienne low cost easyJet a inauguré sa nouvelle liaison entre Paris-Orly et Berlin, s’ajoutant à celle au départ de Roissy qui sera relancée en juillet. Trois autres routes vers sa nouvelle base de Tegel verront le jour au départ de Biarritz, Montpellier et Nice.
Depuis le 9 avril 2018, la spécialiste britannique du vol pas cher propose jusqu’à trois vols quotidiens entre ses bases dans les aéroports de Paris-Orly et Berlin-Tegel, opérés en monocouloirs Airbus. Les départs de Paris sont programmés en semaine à 6h55, 14h00 et 18h20 (arrivées à 8h45, 15h45 et 20h10), les vols retour quittant la capitale allemande à 9h15, 16h10 et 20h35 (arrivées à 11h10, 18h05 et 22h30). Seules deux rotations sont prévues le samedi (départs à 11h55 et 16h45, retours de Berlin à 14h15 et 19h05), les trois vols du dimanche quittant Paris à 7h00, 18h25 et 20h45 et revenant à 9h20, 18h25 et 20h35. EasyJet est en concurrence entre les aéroports des deux capitales avec Aigle Azur depuis Orly et Air France Joon depuis CDG.
Toujours à Tegel, la low cost ajoutera cet été trois autres liaisons vers la province française : Nice à partir du 4 juillet (2 vols par semaine toute l’année), Biarritz du 3 aout au 26 octobre (2) et Montpellier du 4 aout au 27 octobre (2). En plus des 34.200 sièges mis en vente cet été sur ces trois routes, la compagnie orange propose 173.000 sièges entre Orly et Berlin-Tegel pour la saison estivale, à partir de 42 euros l’aller simple. Rappelons que deux rotations quotidiennes entre Roissy et Tegel seront mises en place par easyJet le 1er juillet.
Le lancement du Orly – Tegel « devrait ravir les voyageurs d’affaires qui représentent 24% des passagers d’easyJet en France, et respectivement 17% à Paris-CDG et 25% à Paris-Orly. Les Franciliens auront désormais la possibilité de décoller du terminal Ouest de Paris-Orly pour rejoindre Berlin Tegel, deux aéroports de proximité des capitales française et allemande », souligne easyJet dans un communiqué. Tegel est situé à 8 kilomètres seulement au nord-ouest du centre de Berlin contre 18 km pour son autre base à Schönefeld. Le premier A320 a décollé complet hier d’Orly, avec 186 passagers à son bord dont « la plupart » prévoyaient un retour dans la journée.
Selon François Bacchetta, Directeur Général d’easyJet en France, « nous volons à partir de Berlin-Schönefeld depuis 2004 et avons transporté plus de 50 millions de passagers de et vers cette ville depuis 14 ans. Cet été, nous franchissons un nouveau cap avec la reprise des actifs d’Air Berlin, easyJet devenant la compagnie principale à Berlin avec plus de 60% d’augmentation de capacité, permettant de relier la capitale allemande à 100 destinations en Europe ». La nouvelle ligne Orly – Tegel s’inscrit entièrement dans la volonté d’easyJet de s’adresser aux voyageurs d’affaires, qui représentent chaque année « une part de plus en plus importante de nos passagers, y compris à Paris Orly qui dispose d’un emplacement stratégique, au plus proche des entreprises franciliennes », ajoute le dirigeant. Côté allemand, les vols domestiques au départ de Tegel ont démarré dès janvier vers Munich, Francfort ou encore Düsseldorf, avec jusqu’à 8 vols par jour sur chaque ville « permettant de capter 75% des entreprises du DAX30 ».
Les voyageurs loisirs ne sont pas en reste, conclut la low cost, puisqu’un nouveau partenariat a été signé avec Visit Berlin, faisant d’easyJet la compagnie officielle vouée à promouvoir cette destination à travers l’Europe grâce à une campagne de publicité de 5M€.

Lyon : Transavia inaugure Catane et Palerme, Malaga et Djerba

Air journal du 09/04/2017

La compagnie aérienne low cost Transavia France a inauguré ces derniers jours quatre nouvelles liaisons à Lyon, vers Djerba en Tunisie, Catane et Palerme en Italie, et Malaga en Espagne. D’autres lignes sont renforcées pour une augmentation de l’offre de 25%.
Du 8 avril au 25 octobre 2018, la filiale d’Air France spécialisée dans le vol pas cher propose deux vols par semaine entre sa base à Lyon-St Exupéry et l’aéroport de Djerba-Zarzis, opérés en Boeing 737-800 de 189 sièges. Les départs sont programmés jeudi à 11h25 (arrivée à 12h55) et dimanche à 8h00 (arrivée à 9h30), les vols retour quittant l’île tunisienne jeudi à 13h40 (arrivée à 17h10) et dimanche à 10h15 (arrivée à 13h45). Transavia est en concurrence sur cette route avec Tunisair, Nouvelair, et TUIfly Belgium qui inaugure sa nouvelle ligne ce lundi ; la low cost française dessert déjà Djerba au départ de Paris-Orly et de Nantes.
Du 6 avril au 26 octobre, deux rotations hebdomadaires sont proposés entre Lyon et Catane-Fontanarossa, face à la seule easyJet. Les départs sont programmés lundi à 8h05 (arrivée à 10h20) et vendredi à 12h45 (arrivée à 15h00), les vols retour quittant la Sicile lundi à 11h05 (arrivée à 13h20) et vendredi à 15h45 (arrivée à 18h00). La ville est déjà desservie depuis Paris-Orly et Nantes, plus Amsterdam par sa compagnie-sœur néerlandaise. Toujours en Sicile, l’aéroport de Palerme-Falcone Borsellino est également desservi deux fois par semaine pendant la même période, avec des départs lundi à 11h35 (arrivée à 13h40) et vendredi à 18h55 (arrivée à 21h00), et des retours d’Italie lundi à 14h20 (arrivée à 16h25) et vendredi à 21h40 (arrivée à 23h45). Transavia est en concurrence avec easyJet et Volotea sur cette route, Palerme étant déjà desservie par les 737-800 depuis Paris-Orly, Amsterdam et Rotterdam.
Enfin Transavia propose depuis samedi et jusqu’au 27 octobre deux vols par semaine entre Lyon et l’aéroport de Malaga-Costa del Sol, avec des départs mardi à 11h25 (arrivée à 13h45) et samedi à 9h20 (arrivée à 11h40) ; les vols retour quitteront l’Espagne mardi à 13h30 (arrivée à 16h50) et samedi à 12h25 (arrivée à 14h45). Elle fait face à Vueling sur cette ligne, Malaga étant déjà desservie depuis Paris-Orly, Amsterdam, Rotterdam et Eindhoven.
Les vols vers Djerba sont proposés à partir de 49 euros aller simple, et les trois autres nouveautés à partir de 34 euros aller simple. Installée à l’aéroport de Lyon depuis 2010, Transavia France ne cesse d’y voir son activité croître et « affiche de grandes ambitions pour 2018 », avec une hausse de +25% du nombre de sièges offerts (757.000 au total) et le déploiement d’un code share avec Air France. Elle augmente par ailleurs ses fréquences sur deux villes clés, Faro et Porto, confirmant ainsi l’importance du Portugal au départ de cette base. Enfin, les rotations vers Séville sont adaptées afin d’en faire « une destination city-break pour les habitants de la région ». De plus, les effectifs de personnels navigants commerciaux sur la base lyonnaise se renforcent : Lyon devient ainsi une base permanente pour 24 PNC. Cet été, Transavia dessert au total 18 destinations dans 8 pays différents depuis Lyon, à raison de 51 vols par semaine.

Trafic de Norwegian : +15% en mars

Air journal du 09/04/2017

La compagnie aérienne low cost Norwegian Shuttle a transporté 2,8 millions de passagers le mois dernier, un trafic en hausse de 15% par rapport à mars 2017.
En mars 2018, la spécialiste norvégienne du vol pas cher a accueilli 2.816.164 passagers, soit 362.613 passagers de plus que l’an dernier à la même période ; la forte hausse du trafic est attribuée en partie à la présence en mars du weekend de Pâques. Le trafic total en PKT (passager kilomètre transporté) a progressé de 48%, sur une capacité en SKO (siège kilomètre offert) en hausse de 44% ; le coefficient d’occupation a augmenté de 2,6 points de pourcentage à 86,7%. En mars, Norwegian a opéré 98,4% des vols programmés, affichant une ponctualité de 72,3%. Sa recette unitaire a gagné 4% en mars.
« Bien que les fêtes de Pâques ont nettement influencé les résultats de ce mois, nous constatons une augmentation constante du nombre de passagers, notamment en Scandinavie. Notre développement international se poursuit, nos tarifs attractifs et le développement de nouvelles routes attirent toujours plus de voyageurs, affaires ou loisir », a déclaré dans un communiqué Bjørn Kjos, CEO de Norwegian.
La low cost a réceptionné en mars trois Boeing 787-9 Dreamliner, sur les onze attendus cette année en plus de douze 737 MAX 8 et des deux derniers 737-800. Avec une moyenne d’âge de 3,6 ans, elle dispose d’une des flottes les plus récentes au monde.
Avec plus de 33 millions de passagers transportés en 2017, Norwegian est la troisième plus grande compagnie low-cost en Europe et la sixième au monde. Elle exploite 500 lignes vers plus de 150 destinations en Europe, aux États-Unis, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, aux Antilles et en Asie du Sud-est. En France, la compagnie est présente dans dix aéroports (Paris Charles-de-Gaulle et Paris Orly, Ajaccio, Bastia, Bordeaux, Grenoble, Montpellier, Nice, Guadeloupe et Martinique), à partir desquels il est possible de voler vers 31 destinations. Elle propose sept routes transatlantiques au départ de Paris-CDG vers New York, Los Angeles, Fort Lauderdale-Miami, Orlando, Boston, Denver et Oakland-San Francisco. Elle a été nommée par Skytrax « Meilleure compagnie aérienne low-cost long-courrier au monde » en 2015, 2016 et 2017, et « Meilleure compagnie aérienne low-cost en Europe » ces cinq dernières années. Norwegian emploie 9000 personnes.