News

Suivez notre actu

Au sommaire :

  • EasyJet en septembre : +14,2% en comptant Tegel
  • Air France fête ses 85 ans, KLM ses 99
  • Nouvelle restructuration chez Hop, la filiale régionale d’Air France
  • Air Europa lance sa propre branche cargo
  • Air France-KLM renouvelle son programme de fidélité corporate
  • Aérien : Elisabeth Borne annonce 15 M€ pour financer les lignes régionales
  • IATA : les passagers veulent plus d’infos et plus d’instantanéité

 

EasyJet en septembre : +14,2% en comptant Tegel

Air-Journal.fr – 5 Octobre 2018

Le trafic de la compagnie aérienne low cost easyJet a progressé de 14,2% le mois dernier par rapport à septembre 2017, un résultat qui inclue les opérations depuis et vers l’aéroport de Berlin-Tegel.

En septembre 2018, la spécialiste britannique du vol pas cher a accueilli au total 8.816.427 passagers (+14,2%) sur environ 55.000 vols, soit une moyenne de 1850 vols et 300.000 passagers transportés chaque jour. Mais easyJet affiche dans le même temps un recul de son coefficient d’occupation de ses monocouloirs Airbus, de -0,8 point de pourcentage à 92,8%.
La low cost souligne dans son communiqué que « les city breaks en Italie, en Espagne, au Portugal et au Royaume-Uni, ainsi que les séjours balnéaires aux Baléares et à Amsterdam ont été très plébiscités ce mois-ci ». EasyJet a en outre enregistré le mois dernier la journée la plus chargée de son histoire, le vendredi 14 septembre, avec 330.000 passagers transportés sur 1941 vols opérés à travers le réseau européen. Le précédent record de la compagnie remontait au 8 septembre 2017, quand 267.000 clients avaient été enregistrés.

Ce mois-ci, la compagnie orange a mis en vente ses sièges pour le printemps et l’été 2019, et a enregistré son jour record en termes de ventes et même sa minute record avec 3454 sièges réservés en une minute « soit l’équivalent de 20 avions ».

Sur les douze derniers mois en trafic glissant, easyJet a accueilli 88.454.611 passagers, soit une progression de 10,2%, avec un coefficient d’occupation moyen de 92,9% (+0,3 point de pourcentage par rapport à la période septembre 2016-septembre 2017).

Air France fête ses 85 ans, KLM ses 99

Air-Journal.fr – 05 Octobre 2018

Pour célébrer ses 85 ans dimanche, la compagnie aérienne Air France met à l’honneur ses équipes et sa capacité d’innovation avec de nombreuses initiatives construites en collaboration avec ses salariés : promotions, vols spéciaux, animations en aéroport, exposition … Sa sœur KLM Royal Dutch Airlines fêtera elle ses 99 ans le même jour, un record dans le monde.

Le 7 octobre 2018, la compagnie nationale française célèbrera les 85 ans de sa création et ouvrira une période de plusieurs mois de festivités ayant pour fil rouge l’innovation sous toutes ses formes, au sein d’une compagnie résolument tournée vers l’avenir. Au programme, « une offre tarifaire exceptionnelle, des vols spéciaux et animations en aéroport ou encore un événement sportif orchestrés par les équipes d’Air France pour célébrer ensemble et avec les clients de la compagnie son patrimoine unique, son réseau, ses métiers, son savoir-faire et sa capacité d’innovation », résume son communiqué. D’ici la fin de l’année, Air France fera également découvrir ses coulisses au grand public à travers une exposition exceptionnelle baptisée « Air France à ciel ouvert, les coulisses de votre voyage » qui mettra en avant les métiers et l’innovation au sein de la compagnie.

85 destinations Air France à 85 euros : du 5 au 7 octobre 2018, pour inaugurer cette période anniversaire, les clients d’Air France pourront profiter d’offres tarifaires exceptionnelles avec plus de 85 destinations européennes et françaises à 85 euros l’aller-retour. Pour en profiter, rendez-vous dès aujourd’hui sur son site.

Lumière sur le patrimoine d’Air France : du 5 au 8 octobre 2018, le patrimoine d’Air France et sa modernité au fil des années seront à l’honneur. Des vols « vintage », des animations en salle d’embarquement et dans les salons Business d’Air France sont prévus grâce à de nombreuses initiatives menées par les personnels de la compagnie : hôtesses et stewards en uniformes d’époque, exposition d’images historiques, petites et grandes attentions avec distribution de cartes postales et de quelques douceurs sucrées, et bien d’autres surprises pour les clients qui voyageront ces jours-là sur certains vols d’Air France.

Les vols aller-retour AF022 et AF023 des 5 et 7 octobre reliant sa base à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle à New York-JFK lanceront les festivités avec un équipage en uniformes d’époque et des petites attentions spéciales pour les clients. Lundi 8 octobre 2018, sur moyen-courrier, ces animations « vintages » seront proposées aux clients sur les vols AF1062/AF1063 reliant Paris-CDG à Stockholm et sur les vols vol AF6104/AF6115 entre Paris-Orly et Toulouse.

350 salariés au départ des 20 km de Paris : le 14 octobre 2018, afin de célébrer sportivement cet anniversaire, une équipe constituée de 350 salariés d’Air France prendra le départ de la course des 20 km de Paris au pied de la Tour Eiffel et courra aux couleurs d’Air France. Ce sera l’occasion pour l’ensemble des salariés d’Air France de venir encourager leurs collègues et de valoriser l’esprit sportif et l’esprit d’équipe qui animent tous les personnels de la compagnie.

Air France à ciel ouvert, les coulisses de votre voyage : enfin, d’ici la fin de l’année, la compagnie proposera au grand public une expérience unique. Air France invitera chacun à une immersion dans les secrets d’un vol à travers une exposition exceptionnelle mettant à l’honneur les coulisses d’une compagnie à la pointe de la modernité, tant sur le plan technologique que dans l’innovation au service de ses clients. Les dates et les inscriptions pour ces journées baptisées « Air France à ciel ouvert, les coulisses de votre voyage », seront annoncées prochainement.

De son côté, KLM Royal Dutch Airlines, sa compagnie-sœur néerlandaise au sein du groupe franco-néerlandais, célébrera également le 7 octobre « 99 ans de son glorieux voyage » ; elle deviendra la seule compagnie aérienne au monde à atteindre ce cap. Depuis 1919, KLM a continué d’opérer sous son nom d’origine, ce qui en fait une compagnie unique dans l’industrie aéronautique ; cette journée spéciale sera célébrée dans tous les établissements KLM du monde entier. Des activités exclusives de promotion et d’engagement ont été lancées hier « pendant 99 heures » sur plusieurs canaux, offrant ainsi des réductions intéressantes sur les achats de billets à destination d’Amsterdam-Schiphol et de plus de 40 destinations sur son réseau.

« C’est pour nous l’occasion de remercier nos clients pour leur fidélité continue au fil des ans. Nos clients sont au cœur de notre activité, et nous en prenons soin avec une attention et une passion particulière. C’est ce qui nous rend différents », a déclaré Jean-Noël Rault, directeur général d’Air France-KLM pour le sous-continent indien. Il a ajouté : « Au cours des 99 dernières années, nous avons accueilli des clients du monde entier et créé de beaux souvenirs à travers les générations. Grâce à notre partenariat avec Jet Airways, nous avons rapproché l’Europe et le reste du monde de nos clients indiens. Ensemble, nous proposons 31 vols hebdomadaires vers Amsterdam, en provenance de 45 villes indiennes. Nous attendons avec impatience l’année à venir et notre 100e anniversaire, faisant de nous la seule compagnie aérienne au monde à célébrer son centenaire »

Les clients peuvent bénéficier de l’offre spéciale de 99 heures lorsqu’ils réservent leurs vols sur le site w de la compagnie de l’alliance SkyTeam ou par l’intermédiaire de leurs agents de voyages.

Nouvelle restructuration chez Hop, la filiale régionale d’Air France.

LesEchos.fr – 3 Octobre 2018

Les principaux sites de Hop ! vont être réorganisés, avec des suppressions de postes à la clef, et les vols passeront sous numéro de code Air France.
Trois ans après sa création, les grands travaux se prolongent chez Hop !. La filiale régionale du groupe Air France, née en 2015 de la fusion de Brit’Air, Régional et Airlinair, continue de se débattre avec des problèmes d’exploitation et de courir après la rentabilité, sur fond de perte de parts de marché face au TGV et aux low cost. Faute d’avoir anticipé les départs de pilotes vers Air France, la compagnie a dû recourir à de coûteux affrètements. Entre 2016 et 2018, le nombre d’avions exploités en propre par Hop ! est ainsi passé de 82 à 54 appareils. Et ses quelque 3.000 salariés s’apprêtent à vivre un nouveau chamboulement. Selon nos informations, la direction de Hop ! a dévoilé le mois dernier un plan de restructuration – le troisième en trois ans – qui prévoit une profonde réorganisation, avec des suppressions de postes à la clef.

Pas de retour à l’équilibre avant 2020

L’objectif affiché par la direction est de gagner en efficacité, en mettant fin à l’éparpillement des fonctions, hérité des trois compagnies régionales. Les services centraux – direction générale, comptabilité, finances – vont quitter Rungis et Montreuil pour rejoindre le centre des opérations à Nantes, avec un objectif de réduction des coûts administratifs de 15 %. « Nous avons essayé de faire vivre un modèle éclaté, mais cela ne fonctionne pas », explique-t-on en interne. Il s’agit aussi de profiter de la modernisation de la flotte de Hop !, qui doit passer de 5 types d’appareils à trois, pour réduire les coûts et les effectifs. L’objectif lointain est de ramener l’entreprise à l’équilibre « à l’horizon 2020-2021 ».

120 postes supprimés

Au total, 120 postes devraient être supprimés dans les fonctions support (dont 55 en région parisienne, 27 à Nantes, 23 à Morlaix et 4 à Clermont-Ferrand, tandis que 48 postes seront créés, dont 31 au siège nantais. Ce qui laisserait un solde net de 72 suppressions de postes, susceptible d’être résorbé via un plan de départ de volontaires ouvert jusqu’à la fin 2019, ou via des reclassements au sein du groupe Air France.

Ces suppressions s’ajoutent toutefois au transfert à Air France des 126 salariés des escales de Nantes et de Lyon, annoncé précédemment. Là encore, par souci de rationalisation. Lyon et Nantes étaient les seules escales à avoir une équipe Air France et une équipe Hop !

Vols sous code Air France

Mais, le plus inquiétant, du point de vue des salariés de Hop ! est la décision de passer tous les vols de la compagnie sous code AF, avec les créneaux horaires correspondants, à compter du 1er novembre. « Nous allons devenir un simple sous-traitant d’Air France, qui louera nos appareils et nos équipes en ACMI [avion et équipage loués à l’heure de vol en marque blanche NDLR], avec le risque de voir la marque disparaître », s’inquiète un pilote.

La marque préservée

Du côté de la direction, on affirme que la disparition de la marque Hop ! n’est pas d’actualité. La question aurait été tranchée il y a plus d’un an et le nouveau directeur général d’Air France-KLM, Benjamin Smith, ne semble pas devoir y revenir de sitôt. On souligne aussi que les deux-tiers de l’activité de Hop ! sont déjà réalisés en ACMI pour le compte d’Air France. La décision de passer sous codes Air France serait seulement dictée par la perspective de simplifier la gestion du programme, de générer des économies, ainsi que des recettes supplémentaires, en augmentant les possibilités de correspondances dans les systèmes de réservation.

Le temps de former des pilotes

Cette transformation devrait s’accompagner d’une lente remontée en charge de Hop ! qui devrait passer de 54 appareils exploités en propre actuellement, hors affrètements et avions de réserve, à 64 à l’horizon 2020. Soit le temps nécessaire pour former les remplacements des dizaines de pilotes en partance pour Air France, et pouvoir enfin se passer des affrètements.

Air Europa lance sa propre branche cargo

Air-Journal.fr – 4 Octobre 2018

La compagnie aérienne Air Europa lancera le mois prochain Air Europa Cargo, reprenant le contrôle des ventes et du transport de fret dans les soutes de ses avions passagers.

La compagnie espagnole, qui jusque-là sous-traitait les opérations cargo, a fixé au 1er novembre 2018 la mise en place de ses propres opérations : elle contrôlera alors « le réseau de terminaux fret et d’agents de ventes » dans toutes les bases où elle opère, précise un communiqué. Air Europa compte ainsi « ajouter de la valeur à la marque et améliorer le service client », en signant des accords avec d’autres sociétés de fret qui ne sont pas précisées pour « transporter des marchandises partout dans le monde ».

La filiale de Globalia précise avoir « travaillé dur » pour créer les infrastructures nécessaires au lancement du service Cargo. Elle évoque en particulier l’adaptation de ses terminaux à la manutention de « certains produits comme les fruits, la pharmacie, les produits sensibles à la température ou les animaux ».

Air Europa, membre de l’alliance SkyTeam et qui évoquait cet été une coentreprise avec Air France-KLM, propose 69 destinations en Espagne, Europe, Afrique, au Proche Orient, en Amérique du nord et en Amérique latine. Parmi elles, des nouvelles routes vers Eilat en Israël pour le 30 octobre, Panama City pour le 25 février 2019, Iguazu en Argentine pour le 1er juin 2019, Copenhague au Danemark pour le 15 juin 2019, Athènes en Grèce pour le 16 juin et Stockholm en Suède pour le 17 juin.

Air France-KLM renouvelle son programme de fidélité corporate

QuotidienDuTourisme.com – 4 Octobre 2018

Air France-KLM relance son programme de fidélité « Corporate Benefits Program » destiné à sa clientèle d’affaires.

Le Corporate Benefits Program d’Air France-KLM propose 14 avantages, déclinés autour de valeurs essentielles aux clients d’affaires : le service, la flexibilité, la priorité, la reconnaissance.

« Développer sans cesse notre offre commerciale pour notre clientèle d’affaires est une des priorités d’Air France-KLM. Désormais, nous offrons des avantages individuels à nos clients corporate, indépendamment de leur statut personnel, mais en adéquation avec le statut de l’entreprise au nom de laquelle ils voyagent « explique dans un communiqué Patrick Alexandre, directeur général Air France-KLM commercial, ventes et alliances.

Le service :

Air France-KLM dédie un(e) chargé(e) d’affaires à chaque client, pour comprendre parfaitement son environnement professionnel.
Une équipe commerciale présente dans chaque destination est également en mesure de répondre rapidement à toute question.
Un centre d’appel est disponible à tout moment, en lien avec les agences de voyages.

La flexibilité :

Le Corporate Benefits Program offre des délais de réservation plus flexibles*.
La modification du nom du passager sur le billet devient possible*.

Un siège est garanti en classe économique sur tous les vols long-courriers*.

La priorité :

Les clients peuvent choisir leur siège à tout moment**.
Ils bénéficient d’un embarquement prioritaire sur tous les vols long-courriers*/**.
Ils sont pris en charge les premiers : lorsqu’ils sont sur liste d’attente**, au service après-vente*, dans les centres d’appel*/** et surtout en cas d’irrégularité**.

La reconnaissance :

A bord comme au sol, les membres du Corporate Benefits Program sont identifiés par le personnel Air France-KLM comme clients privilégiés, leur permettant ainsi de vivre une expérience personnalisée.
Les 14 avantages sont offerts sur tous les vols d’Air France et de KLM, mais également sur les vols opérés par HOP! et par Joon. De plus, à compter du 1er novembre 2018, certains avantages s’appliqueront également aux vols de Delta Air Lines

*Certains avantages s’appliquent uniquement à des classes de réservation spécifiques. Certains avantages ne sont pas encore disponibles pour tous les marchés ou dans tous les aéroports (mise en application en cours).

**Ces avantages s’appliquent également aux vols de Delta Air Lines.

Aérien : Elisabeth Borne annonce 15 M€ pour financer les lignes régionales

TourMag.com – 4 Octobre 2018

Afin de désenclaver certains territoires, la ministre des transports annonce une rallonge de 15 M€ de subvention pour les petites lignes régionales aériennes.

Dans le cadre des Assises Nationales du transport aérien, Elisabeth Borne a participé le 3 octobre 2018 au colloque “Aéroport et territoire” durant lequel elle a annoncé ajouter 15 M€ supplémentaires au budget consacré aux liaisons aériennes d’aménagement du territoire, et ce à partir de 2019.

Le budget est ainsi largement augmenté, passant de 5 millions € en 2018 à 20 millions € en 2020.

Pour la ministre des transports, ces lignes sont particulièrement stratégiques pour désenclaver des territoires peu desservis par le train ou les autoroutes.

Le désenclavement des territoires passe donc, pour elle comme pour le ministre de la cohésion des territoires Jacques Mézard, par ces petits aéroports pourtant contestés et les lignes régionales.

Les lignes Aurillac / Paris, Brive / Paris, / la Rochelle / Paris ou Rodez / Paris sont notamment concernées.

Elisabeth Borne appelle par ailleurs les régions à se saisir de la problématique et participer au maillage aéroportuaire, en partenariat avec les autres acteurs du territoire, département ou agglomération.

IATA : les passagers veulent plus d’infos et plus d’instantanéité

TourMag.com – 4 Octobre 2018

Après une large enquête dans 145 pays, IATA révèle que les passagers souhaitent plus de connectivité, plus vite et plus souvent.

Les résultats de l’enquête IATA sont tombés et ils sont conformes à ce vers quoi se dirige la société en général et le secteur du tourisme en particulier.

Réalisée auprès de 10 408 personnes dans 145 pays, l’enquête révèle que les passagers veulent toujours plus d’information en temps réel, accessible depuis leurs appareils personnels mobiles et notamment via SMS pour 73% des passagers interrogés.

Autre souhait : systématiser l’identification par données biométrique pour plus de fluidité et de rapidité.

Enfin, l’automatisation des processus aéroportuaires et le suivi des bagages lors du voyage ressortent de l’enquête.

Pour les personnes ayant répondu au sondage, les informations qui leur semblent les plus importantes sont celles qui concernent le statut du vol (82%), les bagages (49%) et les temps d’attente aux points de contrôles de sûreté et d’immigration (46%).

Concernant les bagages, un plan mondial de préparation pour l’inclusion d’une marque RFID sur les étiquettes de bagages devraient pouvoir répondre aux besoin, à horizon 2020.

L’humain reste important

S’ils réclament une plus grande part d’automatisation et de libre service, les clients tiennent à sauvegarder une approche humaine, notamment pour résoudre un problème.

Pour la machine, l’enregistrement (en ligne pour 84% des passagers, et via smartphone pour 47%) et l’étiquette de bagage qui plaît à 39% des voyageurs. Les processus d’immigration, jugés plus rapide, sont préférés aux contrôles classiques et rassurent les passagers, qui y voient une plus grande sécurité.

La sécurité et l’embarquement sont ressentis comme pénibles voire intrusifs lorsqu’il faut retirer ses effets personnels des sacs et bagages cabines. Le manque d’uniformité des procédures entre aéroport sont aussi cités.

Pour l’humain, la résolution des problèmes, le conseil et l’aide. Ainsi, 40% des passagers se tournent vers l’accès à un conseiller par téléphone et 37% en personne lors de perturbation.